L’ORTHODONTIE – Clinique Dentaire Palmiers
 

FICHES CONSEILS
L'ORTHODONTIE

—-

LA CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE DES MAXILLAIRES

La chirurgie des maxillaires est la chirurgie du squelette facial. Elle peut faire partie d’un traitement orthodontique chez l’adulte ou l’adolescent. Elle améliore l’esthétique faciale. Le traitement est toujours double.

Orthodontique et chirurgical.

1. Les prognathes (mâchoire inférieure avancée)

Résultat esthétique d'un patient présentant une avancée de la mâchoire du bas.

.

Résultat esthétique d'un patient présentant une avancée de la mâchoire du bas.

Résultat esthétique d’un patient présentant une avancée de la mâchoire du bas.

 

Même cas.

Même cas.

Même cas.

Même cas.

 

 

 

 

2. Les rétrognathes (mâchoire inférieure en arrière)

 

22-15

22-16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Les asymétries faciales

 

22-17

22-18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Les dysharmonies faciales

 

22-19

22-20

 

 

 

 

 

La chirurgie des maxillaires fait partie intégrante de certains plans de traitement chez l’adulte ou chez l’adolescent. Il s’agit cependant de plans de traitement lourds qui ne doivent être proposés qu’à des patients motivés.

—-

ORTHODONTIE ET ORTHODONTISTES

L’orthodontie consiste à déplacer les dents et à modifier la croissance des mâchoires, afin d’obtenir un alignement dentaire harmonieux et d’améliorer les fonctions orales. Un orthodontiste est un chirurgien-dentiste, spécialisé en orthopédie dento-faciale.

 

L’ORTHODONTIE ET LES DÉPLACEMENTS DENTAIRES

La plupart des traitements orthodontiques visent à déplacer les dents pour les réaligner.
Des gouttières en plastique, ou des bagues qui sont de petites attaches métalliques collées sur la face interne ou externe des dents, peuvent être utilisées. Pour les traitements avec bagues, les déplacements se font le long d’un arc dont la forme permet de guider le mouvement des dents. Cet arc est changé régulièrement en fonction des mouvements que l’on souhaite obtenir.
Des élastiques reliant la mâchoire du haut et du bas sont utilisés pour déplacer les dents dans le sens horizontal ou vertical.

 

L’ORTHODONTIE ET LA CROISSANCE DES MÂCHOIRES

Certains enfants présentent une croissance de l’une ou des deux mâchoires trop lente ou trop rapide. Ces enfants peuvent bénéficier d’un traitement à l’aide d’appareils amovibles (appelés faux palais) ou fixes (appelés bagues) pour accélérer ou ralentir cette croissance.
Cette correction n’est possible que chez l’enfant car il n’a pas fini sa croissance. Chez l’adulte la correction d’un décalage des mâchoires est envisageable mais elle devra s’accompagner d’une étape chirurgicale (traitement orthognatique).

 

LES PRATICIENS

Les chirurgiens-dentistes reçoivent tous, dans le cadre de leurs études, un enseignement théorique en orthodontie et effectuent des stages hospitaliers au cours desquels ils réalisent des traitements orthodontiques de base.

Par ailleurs ils assistent à la mise en œuvre de traitements plus complexes effectués par des spécialistes.

Certains complètent leur formation par des cours post-universitaire.

En fonction de son expérience et du diagnostic posé, le chirurgien-dentiste peut, face à un patient requérant un traitement d’orthodontie, soit assurer lui-même cette prise en charge, soit adresser son patient à un spécialiste qualifié.

Les spécialistes qualifiés en orthopédie dento-faciale ou « orthodontistes »

Les spécialistes de l’orthodontie sont des chirurgiens-dentistes titulaires du Doctorat en chirurgie dentaire (six années d’études après un concours d’entrée commun avec les médecins) qui ont approfondi leur formation par un enseignement supplémentaire de quatre ans dans un domaine très précis : l’orthopédie dento-faciale.

Cette spécialisation s’effectue de manière à la fois théorique en Université, et clinique par le biais d’une expérience hospitalière en CHU. Ces quatre années de spécialisation sont sanctionnées par un examen national, le Certificat d’Etudes Cliniques Spéciales Mention Orthodontie (CECSMO).

—-

INTÉRÊTS D’UN TRAITEMENT ORTHODONTIQUE

La recherche d’un sourire harmonieux, le souhait de corriger des dysfonctionnements gênants d’élocution, de respiration…, trouvent leur réponse dans l’orthodontie.

Un souci de santé publique, avec deux bilans bucco-dentaires prévus chez l’enfant à 6 ans et à 9 ans, souligne encore l’importance du suivi orthodontique.
La plupart des traitements orthodontiques visent à déplacer les dents pour les réaligner. Le suivi d’une croissance harmonieuse des mâchoires est un objectif majeur car il permet d’éviter les décalages ou les malpositions dentaires. Si l’objectif esthétique est essentiel, la recherche du bon fonctionnement de l’ensemble dentaire est aussi primordiale. Des dents bien alignées facilitent le brossage, évitant la formation de la plaque dentaire et des bactéries qui s’y développent. Cet entretien contribue ensuite à la protection des gencives. En outre l’orthodontie est un moyen de prévention qui permet un meilleur vieillissement de la dentition. Conserver nos dents est de plus en plus important en raison de l’allongement de la durée de la vie.

Avant

Avant

Après

Après

 

IMPORTANCE DE LA PRÉVENTION

Une prévention éclairée, et si nécessaire des traitements précoces, vont éviter des interventions beaucoup plus lourdes à l’adolescence ou à l’âge adulte.
Avoir négligé un problème orthodontique diminue la possibilité de solutions simples ou entraîne des compromis regrettables (extraction de dents définitives par exemple). Progressivement d’ailleurs, des problèmes traités actuellement chez l’adulte devraient disparaître compte tenu des soins effectués maintenant dès l’enfance.

 

ACCEPTER UN TRAITEMENT

Pour les plus jeunes comme pour les adultes il est parfois difficile d’accepter un traitement. Mais des techniques de plus en plus évoluées se sont développées, particulièrement depuis ces vingt dernières années. De nouveaux alliages plus souples, utilisés pour les appareils fixes, sont à la fois très efficaces et mieux tolérés. Les dispositifs « multi attaches », traditionnellement en acier, sont maintenant discrets voire invisibles. Les appareils amovibles sont eux aussi de plus en plus légers et efficaces grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux.

 

NOS CONSEILS

  • Un bon fonctionnement des mâchoires et des dents permet d’équilibrer au maximum les fonctions telles que la mastication, l’élocution et la respiration.
  • La prévention et les soins effectués à un âge adéquat sont les meilleurs garants de la réussite d’un traitement.

—-

A QUEL ÂGE CONSULTER UN ORTHODONTISTE ?

Lors des bilans dentaires gratuits à 6 et 9 ans le praticien vous signalera un éventuel problème orthodontique. Vous pouvez aussi consulter de vous-même un orthodontiste. Chez l’enfant, pour que le traitement orthodontique soit le plus efficace et le plus court possible, il est important d’intervenir au bon moment, ni trop tôt ni trop tard.

 

TRAITEMENTS ORTHODONTIQUES DES ENFANTS

Pour les enfants, un traitement d’orthodontie est possible dès que la première molaire permanente est apparue, parfois même lorsqu’il n’y a que des dents de lait.
Vers 3-4 ans, les traitements sont rares. Mais si votre enfant présente déjà un gros décalage entre les deux mâchoires, il pourra être pris en charge dès cet âge-là. Le traitement se fera à l’aide de petits appareils amovibles.
C’est vers 6-8 ans que sont, le plus souvent, dépistées les malpositions maxillo-faciales (mâchoires trop courtes ou trop longues, trop larges ou trop étroites). A cet âge, la correction se fait également à l’aide d’appareils amovibles. On peut aussi faire du pilotage (extraire certaines dents) pour permettre aux dents définitives d’avoir la place de pousser correctement.
Toutefois, à partir de l’évolution des quatre incisives du haut et du bas, il est important d’être vigilant.

 

TRAITEMENTS DES ADOLESCENTS

La plupart des traitements orthodontiques se font à l’adolescence. Avant la puberté, on peut encore jouer sur la croissance des mâchoires, alors qu’après, seule la position des dents peut être modifiée. Pour modifier la position des dents, on utilise le plus souvent des bagues collées sur les dents.

 

TRAITEMENT DES ADULTES

Les adultes peuvent bénéficier de traitements orthodontiques pour réaligner leurs dents. En revanche, s’ils présentent un décalage de croissance des mâchoires, le traitement s’accompagnera d’une étape chirurgicale (traitement orthognatique).

Observez votre enfant : quelques signes peuvent vous alerter :

  • Un décalage important entre les dents supérieures et les dents inférieures
  • Une dent de lait qui ne tombe pas spontanément
  • Des incisives supérieures en avant (dents de lapin)
  • Un mauvais contact entre la dent et la gencive
  • Une bouche petite, des maxillaires étroits
  • Des dents écartées

Et :

  • Il respire la bouche ouverte
  • Il ronfle la nuit
  • Il a un défaut de prononciation

Souvenez-vous de certains détails :

  • Il n’avait pas d’espace entre ses dents de lait
  • Il a sucé son pouce au-delà de l’âge de six ans

NOS CONSEILS

  • Un diagnostic et un traitement précoces peuvent éviter un traitement plus long et compliqué à l’adolescence.
  • Si vous soupçonnez un risque particulier chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien-dentiste ou à consulter un orthodontiste.

—-

LE SYSTÈME DAMON

Le système DAMON est un concept orthodontique.

Développé depuis plus de 30 ans par le docteur Damon, il permet contrairement à la majorité des techniques orthodontiques, d’éviter les extractions de dents définitives dans plus de 90% des cas.

 

CECI À PLUSIEURS CONSÉQUENCES :

Chaque dent ayant un rôle spécifique, l’équilibre fonctionnel de la denture est conservé
L’extraction de 4 dents définitives ( généralement des prémolaires), est un acte traumatisant, invasif, et rarement indolore.
Une denture adulte dans laquelle toutes les dents sont présentes, est plus harmonieuse, plus « pleine », et le sourire est plus éclatant.
Le profil reste plus harmonieux, et ne se trouve plus en « creux », comme c’est souvent le cas dans les traitements orthodontiques avec extractions.

 

COMMENT EST–CE POSSIBLE ?

Par l’utilisation de boitiers spécifiques et de fils de haute technologie, qui permettent l’application de forces jusqu’à 5 fois plus douces que dans les traitements avec ligatures : les frottements entre les fils et les boitiers sont ainsi réduits au minimum

Les verrous traditionnels nécessitent des ligatures pour maintenir l’arc en place.

Les verrous traditionnels nécessitent des ligatures pour maintenir l’arc en place.

Les verrous du Système DAMON comportent des glissières qui éliminent la friction et les ligatures.

Les verrous du Système DAMON comportent des glissières qui éliminent la friction et les ligatures.

 

PEUT –ÊTRE VOUS POSEZ-VOUS PLUSIEURS QUESTIONS :

Est-ce que j’aurai mal ?
Les forces développées étant beaucoup moins importantes qu’avec un appareil classique, le recours à un médicament anti-douleur n’est pratiquement plus jamais nécessaire après les rendez-vous .
Le traitement est ainsi beaucoup plus confortable.

Est- ce que je devrai porter un appareil de nuit ?, un écarteur au palais ?
Le système Damon permet d’éviter ces appareils contraignants et inconfortables.

Est-ce qu’on va m’enlever des dents ?
Comme nous l’avons vu plus haut, le recours à des extractions de dents définitives n’est pratiquement plus nécessaire ( Dans certains cas bien précis , votre orthodontiste pourra vous le proposer, si l’esthétique de votre visage le recommande)

Je suis adulte. Le système DAMON peut-il être utilisé ?
Bien sûr ! Il est même recommandé, car le support des dents ( os de soutien) est souvent plus faible que chez l’enfant
Les forces utilisées pour déplacer les dents doivent donc être les plus douces possibles, ce qui est justement le cas avec le système DAMON.

Les rendez-vous sont-ils plus nombreux ?
Non, au contraire ! Ils sont plus espacés : tous les 2 mois en moyenne, contre 5 à 6 semaines dans les techniques avec ligatures.

Le traitement sera-t-il plus long ?
Non ! Les traitements réalisés avec le système Damon sont même souvent plus courts ( 18 mois le plus souvent, parfois 24 mois dans les cas sévères)

Mon appareil va-t-il se voir ?
Les boitiers utilisés sont collés sur la face externe des dents mais leur taille réduite au minimum, l’absence de ligatures qui jaunissent font que la technique Damon est une des plus discrètes .
D’autre part , l’utilisation de boitiers transparents est toujours possible, quelque soit votre cas.

Les traitements en Damon sont-ils plus chers ?
C’est peut-être le seul inconvénient du système. Les boitiers à clapet coulissant et les fils de haute technologie utilisés ont un coût plus élevé que les boitiers classiques à ligature, et l’orthodontiste suit régulièrement des formations pour se former à ces technologies de pointe.
Mais le surcoût lié à l’utilisation du système DAMON n’est en général pas supérieur à 10% par rapport à un système classique.

 

QUELQUES EXEMPLES DE PATIENTS TRAITÉS AVEC LE SYSTÈME DAMON :

34

2 sœurs, avec un problème similaire, l’une traitée avec des extractions, l’autre avec le système Damon , sans extractions.

5
6

 

7
8

 

damon1

 

damon2

 

damon3

 

damon5

 

damon4

—-

LE DOSSIER ORTHODONTIQUE

La première consultation a pour but de faire connaissance avec le patient (et ses parents), de réaliser un bilan orthodontique et de faire le point sur leurs attentes fonctionnelles et esthétiques.

Tout d’abord, le praticien va procéder à un examen du patient (examen clinique). Des examens complémentaires tels que moulage des dents, photographies intra-buccales et faciales seront effectués au cabinet. Des documents radiologiques complémentaires (souvent une radiographie panoramique, une téléradiographie de profil, parfois une radiographie du poignet pour déterminer l’âge osseux, c’est-à-dire situer un patient sur sa courbe de croissance) sont également nécessaires à la planification du traitement. L’état des dents et des gencives sera regardé avec attention.
Des informations sur la vie du patient et sur ses loisirs (football, judo, pratique d’un instrument à vent…) sont importantes à connaître et à prendre en compte.

Tous ces éléments : radiographies, moulages, photographies…, font partie de ce que l’on appelle le dossier orthodontique.

Après cette récolte d’informations nous pourrons établir un bilan complet et présenter les options de traitement, leurs bénéfices, le type d’appareillage (fixe ou amovible), les contraintes et limites éventuelles du traitement, les précautions à prendre, le rythme des visites de suivi.
La durée estimée du traitement, son coût et ses modalités administratives vous seront aussi communiqués.
Le dossier orthodontique est alors établi. Complété par les différentes radiographies il sera adressé à la Sécurité Sociale en vue d’une demande de prise en charge, si le patient a moins de seize ans.

 

NOS CONSEILS :

  • Le premier rendez-vous est d’une grande importance pour le patient (et pour ses parents s’il s’agit d’un enfant). N’hésitez pas à aborder les sujets qui vous préoccupent.
  • Une préparation complète, en amont des soins, permet de les réaliser en toute sécurité.
[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

—-

LES TRAITEMENTS DE 4 À 11 ANS

Le traitement orthodontique peut être effectué sur les dents de lait, ou en denture mixte si les dents de lait cohabitent avec des dents définitives.

Entre 4 et 8 ans : les traitements en denture temporaire et en denture mixte (les dents de lait cohabitent avec les dents définitives)

Vers 3-4 ans les traitements sont rares. Mais si votre enfant présente déjà un gros décalage entre les deux mâchoires il pourra être pris en charge dès cet âge. Le traitement se fera à l’aide de petits appareils amovibles.

Ensuite, de nombreuses consultations sont liées à une succion du pouce persistante, néfaste au-delà de l’âge de 6 ans. Différents conseils et moyens d’approche vous seront proposés. En effet, il peut se produire un manque de développement transversal du maxillaire supérieur, « mâchoire trop étroite », souvent liée à la succion du pouce ou de la tétine, soignable dès l’évolution des molaires de 6 ans. D’autres traitements sont destinés à corriger des anomalies du développement maxillaire.

Il arrive que les incisives évoluent dans un mauvais axe. Dès que les incisives du haut et du bas sont sorties, il est possible de dépister et traiter des rapports d’occlusion inversés.

Dans le cas de perte prématurée ou d’extraction précoce des dents de lait(abcès ou caries importantes) il est nécessaire de maintenir de la place, afin d’ éviter que les dents adjacentes ne basculent vers l’espace de l’extraction et ne prennent la place des dents définitives à venir. Il faut parfois, aussi, réhabiliter les fonctions orales (élocution, déglutition…).

En denture temporaire, on utilise souvent des appareils amovibles en résine, peu visibles, avec au plus un fil passant devant les incisives du haut. Ces appareils sont aussi appelés « faux palais » ou « palais roses ». Les appareils amovibles peuvent également être en silicone souple, pour améliorer les fonctions orales avec une action sur les muscles des lèvres et de la langue.

On utilise également des appareils fixes, constitués de deux bagues sur les premières molaires définitives et d’un fil longeant le palais. Pour aligner les incisives, il peut suffire de mettre 4 bagues pendant quelques mois.

Entre 8 et 11 ans : les traitements en denture mixte avec établissement de la denture définitive

Cette phase dite d’interception est fondamentale car elle permet de stopper l’évolution d’un problème orthodontique et d’obtenir une croissance harmonieuse de la face.

A cette période il peut exister un chevauchement des dents, une étroitesse de la mâchoire empêchant l’éruption de dents définitives ou un problème de décalage (dans les trois sens de l’espace) entre la mâchoire supérieure et inférieure :

  • décalage dans le sens avant-arrière (antéropostérieur). Le port nocturne d’un appareil amovible permet d’encourager la croissance d’une mâchoire et de freiner la croissance de l’autre
  • décalage transversal (déviation de la mâchoire). Un appareil fixe permet d’obtenir un recouvrement satisfaisant sur les secteurs latéraux
  • décalage vertical : béance ou non-contact entre les incisives des mâchoires supérieure et inférieure

Ces traitements utilisent la période de croissance de la mâchoire pour en rectifier les malformations.

—-

LES TRAITEMENTS DE 12 À 16 ANS

Selon la correction à effectuer il est proposé un appareil amovible, un traitement par multi-bagues ou une solution à l’aide de gouttières.

 

ENTRE 12 ET 16 ANS : LES TRAITEMENTS EN DENTURE DÉFINITIVE

A ce stade où toutes les dents définitives sont présentes, il s’agit surtout de corriger un mauvais alignement dentaire, à l’aide de bagues si le patient ne présente pas de décalage des mâchoires, ou si une première étape avec un appareil amovible a déjà été mise en œuvre. Il peut être encore possible vers 12-13 ans, si l’enfant a un potentiel de croissance, de corriger un décalage de mâchoires à l’aide d’appareils amovible ou fixe.

1) Pour des corrections très simples de l’alignement, on utilise des appareils amovibles (déplacement de 2-3 dents maximum)

2) Les traitements multi-bagues sont les plus courants à cet âge. On colle sur chaque dent des attaches appelées « brackets » ou « bagues ». Dans ces brackets un fil semi-rigide est inséré. Il est attaché par une ligature en plastique, en métal ou par un mini-clip pour les brackets auto-ligaturants (sans élastique de maintien de fil dans la gorge du bracket) qui font partie des dernières innovations orthodontiques, ce qui va permettre de guider le déplacement des dents. Ces bagues sont collées sur la face extérieure des dents (elles sont alors transparentes ou métalliques), ou sur la face interne en orthodontie linguale.

Traitement multi-attaches

3) Il existe une solution à l’aide de gouttières, ayant un résultat similaire aux bagues mais plus limitée dans ses indications.

Les dents sont déplacées à l’aide de gouttières en plastique transparentes, qui devront être portées 24h/24, sauf au moment des repas. Cela peut être réalisé soit par une série de gouttières que l’on devra changer tous les quinze jours environ, soit par une gouttière qui sera activée progressivement. Les gouttières sont surtout utilisées pour réaliser de petits déplacements.

Alignement par gouttières esthétiques

 

DES CAS COMPLEXES SONT AUSSI À TRAITER :

– Absence de dents définitives (Agénésie) Dans la majorité des cas il s’agit d’agénésie des incisives latérales, remplacées par des canines.
Les dents présentes sont alors déplacées à l’aide d’un dispositif fixe et les espaces correspondant aux dents absentes sont ainsi fermés. A l’issue du traitement, la morphologie de ces canines est modifiée pour atteindre un meilleur rendu esthétique.
Dans certains cas, les dents absentes sont remplacées par des implants.

– Dents incluses
Ce sont des dents qui restent bloquées à l’intérieur de la mâchoire (manque de place, mauvaise orientation, présence de dents de lait ayant entravée l’éruption d’une dent définitive…).

L’intervention d’un chirurgien-dentiste pour accéder à la dent incluse peut être nécessaire. Avec la pose d’un dispositif fixe, la dent est ensuite guidée dans son évolution et ramenée dans sa position normale. Dans certains cas assez rares l’extraction de la dent incluse est recommandée.

 

NOS CONSEILS

  • Les adolescents peuvent bénéficier d’appareillages très discrets.
  • Les interventions chirurgicales éventuelles sont tout-à-fait maîtrisées.

—-

LA SUCCION DU POUCE : FAUT-IL INTERVENIR ?

Le nouveau-né puis le nourrisson éprouvent le besoin inné, instinctif de téter, de sucer, et ceci pas seulement pour se nourrir. En dehors des tétées et de toute sensation de faim, bébé s’agite, trouve ses doigts ou cherche autour de lui quelque chose à suçoter, puis s’apaise.

On distingue la succion nutritive (sein, biberon) et la succion non-nutritive (pouce, tétine, doudou).

Par ailleurs la période d’éruption des dents s’accompagne d’un fort besoin de sucer et de mordiller.

La succion est une nécessité et une source d’intenses satisfactions.

 

POUCE OU TÉTINE ?

Depuis une bonne dizaine d’années l’usage de la tétine est en recrudescence.

Mais son utilisation peut être plus nocive que celle du pouce. En effet elle demande un effort de succion plus intense. La peur de la perdre, si elle tombe, fait que l’enfant s’y accroche d’autant plus.

Par ailleurs la tétine est un objet « valorisé » puisque donné par sa mère.

Souvent l’enfant qui suce son pouce ou son doigt ne fait que le caresser de la langue. C’est ce que l’on observe lorsque dans son sommeil, il le laisse tomber.

Sentir qu’il peut retrouver son pouce comme il le veut lui permet de l’abandonner plus facilement.

N.B. L’on constate une utilisation inappropriée du mot orthodontique en parlant des tétines. Une tétine ne traite pas les dents, ne les redresse pas. Elle n’a de valeur ni « physiologique » ni « orthodontique ».

Quand la succion « nécessité » se prolonge en succion « habitude », comment intervenir ?

L’âge conseillé pour lui faire perdre cette habitude se situe autour de 2/3 ans. L’enfant développe alors ses champs d’intérêt et d’investigation. Il marche, s’exprime, a des contacts avec d’autres enfants, entre à l’école.

Jusqu’à 4 ou 5 ans, il peut être admis de sucer son pouce. Au-delà, il est souhaitable de commencer à en parler avec l’enfant.

Indépendamment d’impact éventuel sur les dents, pouce ou tétine gênent la route de la communication : l’on ne peut pas parler la bouche pleine !

Quelques éléments clés pour l’accompagner :

  • Choisir une période favorable en évitant les moments de changements familiaux (déménagement, voyage, naissance d’un autre enfant…) qui peuvent le mettre en insécurité
  • Prévoir une période de préparation et d’information : pas d’interdiction brusque mais expliquer ce qu’il a à gagner en retirant la tétine ou le pouce
  • Présenter l’arrêt de la succion comme une avancée, une « promotion ». Projeter l’enfant dans l’avenir
  • Substituer un autre plaisir à celui de sucer son pouce (lui lire une histoire, le faire parler, jouer …)
  • Etre vigilant lorsqu’il suce son pouce parce qu’il est désœuvré, ou si vous constatez un lien automatique (télévision/pouce…)
  • Encourager les efforts et souligner les réussites.

NOS CONSEILS

  • Chaque enfant a son rythme et ses propres étapes de progression.
  • En cas d’échec, ne pas le culpabiliser et réessayer quelques mois plus tard.

—-

IMPACT DE LA SUCCION DU POUCE SUR L’ENSEMBLE BUCCO-DENTAIRE

Une succion du pouce prolongée peut avoir un certain nombre de conséquences sur le développement de la mâchoire et des dents, ainsi que sur des fonctions telles que la déglutition, l’élocution…

Le réflexe de succion est physiologique et déjà présent avant la naissance, il est indispensable pour le développement du petit enfant.

Mais la succion dans la durée du pouce, de la tétine ou l’utilisation prolongée du biberon, font mauvais ménage avec une bonne évolution dentaire.

La succion persistante fait perdurer ce que l’on appelle une déglutition infantile : la langue adopte une position incorrecte, trop basse, au repos comme lors de la déglutition de la salive (2000 fois par jour en moyenne). Elle s’interpose en avant entre les dents du haut et celles du bas, ou vient pousser sur les incisives au lieu de monter s’appuyer au palais et exercer une pression latérale qui contribue au bon développement transversal des mâchoires.

La mandibule (mâchoire inférieure) est alors sous-développée de même que le maxillaire supérieur. Les dents du haut se trouvent projetées en avant et la lèvre inférieure tend à se positionner entre les deux arcades dentaires donnant à l’enfant une physionomie particulière (dents de lapin).

On le voit, la succion intense mène à un déséquilibre des forces musculaires.

Or c’est l’équilibre des forces musculaires de la zone orale (lèvres et langue), qui permet l’évolution équilibrée des maxillaires et un bon positionnement des dents.

 

SUCCION DU POUCE ET ORTHODONTIE

Visuels de droite : enfant de 10 ans présentant une béance des incisives.
Traitement par arrêt du pouce et rééducation linguale. Port d’un appareil Quad Helix.

Si votre enfant a sucé son pouce tardivement, ou s’il le suce encore, nous pourrons intervenir pour l’aider à quitter cette habitude et voir si un traitement orthodontique est nécessaire.

En effet les traitements orthodontiques sont pratiqués maintenant plus tôt, avec des appareils spécifiques, simples et sur des durées courtes. Cela permet souvent d’éviter des soins plus lourds à l’adolescence. Bien sûr tous les enfants ne nécessitent pas d’intervention précoce.

 

NOS CONSEILS

  • Les enfants qui sucent leur pouce n’ont pas tous, obligatoirement, des problèmes orthodontiques. Il y a souvent un ensemble de facteurs qui coexistent (durée de la succion, tonicité musculaire).
  • Si l’enfant continue à sucer son pouce avec son appareil ou l’enlève pour sucer, n’hésitez pas à demander un avis pour savoir si le traitement doit être maintenu.

—-

LES ÉLASTIQUES EN ORTHODONTIE

A partir de certaines étapes d’un traitement multi-attaches, et si le cas le nécessite, l’appareil orthodontique s’accompagne d’élastiques tendus entre les deux arcades dentaires.

 

POURQUOI PORTER DES ÉLASTIQUES ?

Le port d’élastiques, en complément de l’action de l’appareil orthodontique, est une étape importante de ce traitement.
Ces élastiques sont placés en fonction d’un schéma bien précis et exercent une force qui fait bouger les dents dans la direction désirée. Ils ont pour but de mettre en bonne position les deux arcades dentaires, ce que l’on appelle l’«engrènement» des dents, afin d’établir une fonction dentaire idéale ou en termes plus spécialisés, une bonne occlusion.
Les dents se déplaceront progressivement dans la direction donnée par les élastiques.
Sans élastique les dents ne se déplaceraient pas dans la direction souhaitée.
Un port irrégulier produirait un mouvement de va-et-vient des dents. Les dents reviendraient à leur position initiale lors de période de non port et cela aurait pour conséquence directe d’allonger la durée du traitement.

 

COMMENT LES PORTER ?

Mettez les élastiques en suivant bien les indications données
Changez les élastiques selon nos prescriptions (en général une à deux fois par jour) car ils perdent rapidement de leur efficacité
Les retirer pour les repas et le brossage des dents mais les remettre aussitôt
Si un élastique casse, changez-le aussitôt
Surveillez le stock d’élastiques afin de ne pas en manquer
Ne substituez pas vous-même un type d’élastiques par un autre, cela pourrait changer le système de force et ne pas produire les effets désirés
Une gêne peut surgir les premiers jours mais disparaîtra rapidement avec un port continu.

 

LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉLASTIQUE

Les élastiques de classe I : Elastiques placés uniquement sur une arcade, avec un mouvement de force horizontale ou verticale. Ils peuvent être employés conjointement avec d’autres élastiques.

Les élastiques de classe II : Elastiques intermaxillaires placés antérieurement sur le maxillaire (dents supérieures) et postérieurement sur la mandibule (dents inférieures).

Les élastiques de classe III : Elastiques intermaxillaires placés postérieurement sur le maxillaire et antérieurement sur la mandibule. L’épaisseur (grosseur) et le diamètre des élastiques déterminent leur force et leur usage. Chaque configuration d’élastique a un but particulier. Le type d’élastique peut varier pendant le traitement et nous vous indiquerons quels élastiques utiliser à chacune de vos visites.


Correction avec élastique classe 2


Correction avec élastique classe 3

 

NOS CONSEILS

  • La durée et la réussite du traitement dépendront de la bonne coopération du patient.
  • Si des difficultés surgissent dans le port des élastiques, appelez-nous rapidement sans attendre le prochain rendez-vous.
  • En cas d’intolérance au latex, nous vous donnerons des élastiques de nature différente.

—-

LES PREMIERS JOURS AVEC UN APPAREIL ORTHODONTIQUE

Votre enfant débute un traitement orthodontique et porte maintenant un appareil dentaire pour redresser ses dents. Cela demande une période d’adaptation et un certain nombre de précautions.

Cet appareil est fixe, c’est-à-dire qu’il est actif le jour et la nuit. Il ne peut être enlevé ni pour manger ni pour se laver les dents. Le plus souvent il se compose de bagues, collées sur les dents, et de fils en forme d’arc qui vont les redresser progressivement.

Cet appareil est fragile. Il peut vite s’abîmer et iI faut donc en prendre grand soin. Eviter de le toucher avec les doigts. Ne pas se ronger les ongles et ne pas manger d’aliments trop durs ou collants.

Pendant les 2/3 premiers jours il est fréquent de ressentir un peu de gêne ou une difficulté pour s’alimenter. C’est normal. En cas de besoin, prendre le médicament que nous vous avons conseillé. Si une irritation à l’intérieur des lèvres ou des joues est ressentie, utiliser de la cire dentaire.

 

ALIMENTATION

Le premier jour, manger des aliments mous, faciles à avaler. La bouche va s’habituer peu à peu à l’appareil.

Pendant la durée du traitement, éviter de consommer :

  • Les fruits durs : noix, amandes, noisettes, cacahuètes
  • Les aliments collants : chewing-gum, caramels, nougats, carambars, réglisses…
  • Les aliments très sucrés, sucettes, sodas…

Attention aussi de ne pas :

  • Croquer trop fort dans un sandwich, (prendre un sandwich fait avec du pain de mie plutôt qu’avec de la baguette), dans une pomme, dans des carottes. Les couper en morceaux
  • Ronger les os de poulet ou les épis de maïs
  • Mordiller un crayon ou un stylo

Mastiquer doucement

Sinon que se passe-t-il ?
Les bagues se décollent, les fils se tordent et il sera nécessaire de réparer ou de changer l’appareil.

Une fois ces bonnes habitudes prises votre enfant ne se rendra même plus compte qu’il porte un appareil !

 

LE BROSSAGE DES DENTS

Après chaque repas se brosser soigneusement les dents, donc trois fois par jour. Les appareils fixes retiennent des débris d’aliments ce qui favorise le développement de la plaque dentaire (une substance blanche et collante qui se développe sur la dent). Les bactéries aiment bien s’installer dans cette plaque, creuser des caries dans la dent et irriter la gencive.


Brossage des dents avec des brackets


Animation pour enfants

 

NOS CONSEILS

  • Une bonne information et un accompagnement vigilant faciliteront l’adaptation de votre enfant.
  • N’hésitez pas à nous appeler en cas de difficultés. Il est toujours dommageable d’interrompre un traitement en cours.
  • Une hygiène défavorable peut être à l’origine de taches blanches ou marrons sur les dents, visibles à la dépose des bagues. Ces taches sont le signe d’un tout début de carie.

—-

LES TRAITEMENTS ORTHODONTIQUES POUR ADULTE

Les traitements orthodontiques sont possibles à tout âge. Ainsi, les adultes peuvent-ils réaligner leurs dents de la même façon que les enfants et les adolescents.

 

INTÉRÊTS DU TRAITEMENT ORTHODONTIQUE CHEZ L’ADULTE

Les adultes qui consultent un orthodontiste pour réaligner leurs dents le font le plus souvent pour des raisons esthétiques. L’embellissement du sourire reste en effet une préoccupation à tout âge. Si l’objectif esthétique est essentiel, la recherche du bon fonctionnement de l’ensemble dentaire est également primordiale : des dents bien alignées facilitent le brossage, évitant ainsi la formation de caries et les dépôts de tartre. Ce brossage approfondi contribue à la protection des gencives et permet de lutter contre le déchaussement des dents. Les fonctions de la bouche (mastication, phonation, respiration) se trouvent également améliorées.

 

LES PRÉALABLES AU TRAITEMENT

Tout traitement orthodontique, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, ne peut se faire que dans une bouche saine et propre. La maîtrise du brossage est un préalable indispensable à tout traitement orthodontique.

Un bilan dentaire doit être réalisé avant le début du traitement afin de s’assurer qu’il n’existe ni carie, ni gingivite, ni déchaussement des dents en évolution. Dans le cas contraire, ces troubles sont à traiter avant le début du traitement orthodontique.

 

LES TECHNIQUES DE TRAITEMENT

Chez l’adulte, les traitements peuvent se faire à l’aide de brackets métalliques ou transparents collés sur les dents et reliés par un arc orthodontique le long duquel les dents sont déplacées. Pour rendre le traitement plus discret, des techniques spécifiques peuvent être utilisées (brackets collés sur la face interne des dents, gouttières en plastique transparent…)

Chez l’adulte porteur de bridges reliant plusieurs dents, le déplacement de ce secteur est impossible, à moins de couper le bridge. Les dents sur implants sont également impossibles à déplacer.
Pour la prise en charge des situations les plus sévères, des techniques chirurgicales peuvent être associées au traitement, afin de rétablir une position correcte des mâchoires.

 

LES MINI-VIS ET MINI-IMPLANTS

Dans certains cas et pour faciliter le traitement, des petites vis ou implants peuvent être mis en place afin d’avoir un ancrage solide pour déplacer les dents de façon plus efficace. Ces mini-vis ou mini-implants sont retirés à la fin du traitement et ne laissent aucune séquelle.

 

NOS CONSEILS

Même si vous supportez depuis longtemps une malposition dentaire, n’hésitez pas à demander des informations sur les possibilités de traitements.

—-

L’ORTHODONTIE INVISIBLE

Pour certains patients, et plus particulièrement pour les grands adolescents ou les patients adultes le souci d’esthétique pendant le traitement est un élément majeur à prendre en compte.

 

CETTE ORTHODONTIE PEUT SE FAIRE DE TROIS MANIÈRES :

Les attaches orthodontiques transparentes avec des fils blancs.

Ce dispositif est très discret.
Efficace, cet appareil peut traiter les cas les plus complexes. l’adaptation est rapide. Une hygiène rigoureuse est nécessaire mais l’entretien est facilité par une bonne visibilité lors du brossage.

orthodontie_invisible1orthodontie_invisible2

« La technique invisible » avec utilisation de gouttières transparentes 
Aujourd’hui, un traitement d’orthodontie amovible, esthétique, est possible dans la plupart des cas. C’est une méthode discrète, confortable et pratiquement invisible, qui s’appuie sur une technologie d’imagerie numérique permettant de fabriquer une série de gouttières sur mesure en plastique transparent.
Le patient doit porter chaque gouttière en permanence (sauf pour manger et se brosser les dents) pendant 15 jours, avant de passer à la suivante. Les déplacements dentaires sont réalisés de manière progressive et efficace jusqu’à la position finale recherchée.
L’adaptation est facile. Il n’y a pas de gêne lors de la mastication puisque l’appareil est retiré pendant les repas. Ce traitement peut être recommandé en cas de risque carieux important. La coopération et la motivation du patient sont indispensables : en effet l’irrégularité dans le port des gouttières entraînera l’échec du traitement.

orthodontie_invisible3orthodontie_invisible4orthodontie_invisible5

 

L’orthodontie linguale
Cette technique permet de traiter toutes les malpositions. Elle a fortement évolué ces dernières années grâce à la conception et la réalisation assistées par ordinateur. Il s’agit d’attaches collées sur la face interne des dents, reliées entre elles par des arcs spécialement mis en forme.
L’appareil est totalement invisible et est considéré comme peu agressif pour les dents. Ce traitement demande cependant une hygiène stricte et des précautions alimentaires précises. Une période d’adaptation est nécessaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAorthodontie_invisible7

En résumé, afin de choisir la technique la mieux adaptée il est important de prendre en compte :

  • l’objectif du traitement, les types d’action possibles ou déconseillés (risque carieux, problème de gencive…)
  • la durée prévisible
  • les nécessités professionnelles et l’environnement personnel de chacun
  • les habitudes d’hygiène
  • l’investissement financier envisagé

—-

LES MINI-VIS EN ORTHODONTIE

Dans certains cas de traitement orthodontique, des petites vis peuvent être placées dans la partie osseuse afin d’avoir un ancrage orthodontique solide et de faciliter le mouvement des autres dents.

Ces mini-vis sont retirées à la fin du traitement et ne laissent aucune séquelle.

 

IMPORTANCE DE L’ANCRAGE

L’ancrage constitue une préoccupation majeure pour les orthodontistes. En effet chaque fois qu’un déplacement de dents est effectué dans un sens, il se crée sur les dents en appui (ou dents d’ancrage) un mouvement dans le sens opposé. Il est donc primordial de combiner au mieux ces deux mouvements. Les mini-vis d’ancrage présentent de réelles qualités en termes d’efficacité et de simplicité d’utilisation.
Les mini-vis permettent de bouger une seule dent ou un petit groupe de dents sans solliciter obligatoirement d’autres dents. La gamme des mini-vis est développée, avec une grande variété de longueur et de largeur. Elles sont ainsi adaptées à différentes zones d’implantation et peuvent aussi être placées dans des points d’accès difficile.
La pose est simple, rapide, sans douleur et ne nécessite qu’une anesthésie locale légère. Leur mise en charge est immédiate, dès la pose.
Les mini-vis sont généralement fabriquées dans un alliage de titane et comprennent trois parties :

  • une partie intra-osseuse en forme de cône
  • une tête qui permet de fixer différents dispositifs (élastique, fil…)
  • entre les deux, un col transmuqueux, lisse, qui permet de traverser la muqueuse en évitant les irritations et la formation d’une plaque bactérienne

INDICATIONS

  • Ancrage traditionnel insatisfaisant ou insuffisant
  • Souhait de limiter les appareillages pour raisons d’esthétique ou de confort
  • Orthodontie pré-prothétique
  • Mouvements orthodontiques complexes
  • Eviter une chirurgie orthognathique dans des cas limites

NOS CONSEILS

  • Votre praticien fera le choix des mini-vis en fonction de la correction à effectuer.

PROCÉDURE

Sous légère anesthésie locale, le geste est simple et rapide (quelques minutes). Ces petites vis sont autoforantes et peuvent être posées entre les racines des dents, avec un tournevis ou un contre angle implantologique. Les différentes localisations sont fonction de l’espace à disposition, de la typologie du patient et de la force à appliquer.

L’absence d’ostéo-intégration (intégration de la vis dans l’os) permet d’enlever ces vis sans anesthésie et sans douleur. Le taux de succès des ancrages par mini vis est élevé (90%) et peut être optimisé par un choix de vis adapté au site d’implantation.

—-

LA TECHNIQUE INVISALIGN® ALIGN TECHNOLOGY

Invisalign® est un traitement orthodontique basé sur le port successif d’une série de gouttières transparentes en plastique fabriquées à partir des empreintes dentaires du patient.

Align Technology utilise une technologie de modélisation en 3D de pointe (scan 3D par tomographie numérique et logiciel propriétaire Treat®) pour appliquer les mouvements définis par le praticien afin d’arriver au résultat final. Ces mouvements sont séquencés dans une animation appelée ClinCheck®, dans laquelle chaque étape correspond à une gouttière de traitement que le praticien peut modifier à sa convenance. Une fois le plan de traitement accepté par le praticien, chaque gouttière est fabriquée par thermoformage sous vide à partir d’un modèle unique en résine (SLA) correspondant à chacune des étapes de l’animation et réalisée par stéréo-lithographie.

Chaque gouttière doit être portée 22 heures par jour pendant 15 jours. Elles ne sont retirées que pour manger, boire, se brosser les dents et pour des occasions spéciales.

Les avancées technologiques basées sur la mutualisation de l’expérience acquise par les praticiens depuis plus de 10 ans et des données collectées sur plus de 1.200.000 traitements dans le monde font d’Invisalign® une technique fiable et efficace pour les traitements les plus simples comme les plus les complexes.

 

LES AVANTAGES :

  • pratiquement invisible
  • confortable
  • amovible
  • rendez-vous plus courts et plus espacés

LES INCONVÉNIENTS :

Les gouttières étant amovibles, l’implication du patient dans son traitement est primordiale.

Pour en savoir plus, consulter www.invisalign.fr

La mise en place de nombreux Programmes Universitaires (dont 5 en France et 2 en projet) ainsi que la publication de nombreux articles et ouvrages apportent à la technique le crédit et la reconnaissance de la profession.

Align Technology a également établi un programme de Formation Continue destiné à accompagner les praticiens dans leur maîtrise de la technique : formation sur deux journées à 4 mois d’intervalle, groupe de discussions locaux (Study Club), Forum Clinique annuel, Sommet Européen et International, etc…

Initialement réservé aux patients adultes, Invisalign® est disponible pour les adolescents depuis mars 2009 et le lancement d’Invasilign Teen®.

Les avantages esthétiques et de confort ainsi que la simplicité d’utilisation d’Invisalign® sont plébiscités par le nombre sans cesse croissant de patients qui recherchent une solution discrète et confortable sans pour autant diminuer la qualité et l’efficacité du traitement. Ainsi, le nombre de patients traités avec Invisalign® augmente de plus de 50% chaque année en France !

 

A PROPOS D’ALIGN TECHNOLOGY

  • Siège Social : Santa Clara, CA – USA
  • Employés : > 1900
  • Gouttières fabriquées : > 55.000.000
  • Praticiens formés : > 60.000

—-

TRAITEMENT PAR GOUTTIÈRE ESTHÉTIQUE INVISIBLE

QU’EST CE QU’UN TRAITEMENT PAR GOUTTIÈRE INVISIBLE?

En présence de malpositions dentaires, l’orthodontiste déplace vos dents pour les aligner au moyen d’une série de gouttières transparentes amovibles.

 

PROCÉDURE

Les gouttières sont fabriquées sur mesure d’après une empreinte de vos dents. Parfaitement adaptées à la forme de vos dents, elles réduisent les sensations de gêne en bouche.
Les gouttières sont changées régulièrement (environ toutes les 2 à 3 semaines selon la prescription de votre praticien).
Chaque gouttière, légèrement différente de la précédente, déplace vos dents jusqu’à l’alignement souhaité.

 

AVANTAGES

1. Appareil amovible : Hygiène dentaire améliorée

Le brossage des dents se fait sans l’appareil. Plus de risque de tâches sur les dents par les appareils multibagues fixés sur les dents. Plus de caries dues aux bagues.

2. Appareil transparent : Esthétique du sourire améliorée

Ils sont invisibles à la vue des autres. De plus, le fait de recouvrir les dents par un matériau plastique et transparent est plus esthétique:

  • en cas de chevauchement : les dents paraissent plus lisses dès la pose en créant une brillance au sourir ce qui aligne les dents visuellement,
  • en cas d’espaces entre les dents : le comblement par l’aligneur empêche une ombre noire disgracieuse dans le sourire
  • en cas de manque d’une dent : une facette esthétique est intégrée dans l’aligneur alors que pour les bagues il faut la coller sur les dents (fragile) et il faut plusieurs rendez-vous pour la diminuer (avec les aligneurs elles sont diminuées au fur et à mesure sans nécessité de rendez-vous rapprochés.

3. Appareillage sur mesure : Rapidité de traitement

Les aligneurs sont des appareils sur mesure adaptés à la dentition de chaque patient, ils permettent un déplacement localisé à un groupe de dents en fonction du choix déterminé lors du diagnostic.

4. Diminution des rendez-vous

Cette précision permet souvent de diminuer la durée du traitement et de limiter les rendez-vous. Cette technique est très adaptée aux personnes qui se déplacent souvent ou qui ont déjà un agenda très chargé.

5. Adapté aux bridges, couronnes et diverses restaurations

—-

INVISALIGN – LA CIOTAT

L’ALTERNATIVE ESTHÉTIQUE ET CONFORTABLE.

Le système Invisalign développé par Align Technology consiste en une série d’aligners transparents et amovibles qui permettent d’aligner les dents esthétiquement.
Chaque aligner doit être porté environ 2 semaines avant de le changer. Il ne doit être enlevé que lors du brossage et lors des repas.
Les gouttières sont crées individuellement et sur mesure. Elles déplacent vos dents par petites étapes, jusqu’à ce qu’elles arrivent à la position prévue par votre orthodontiste.

 

QUAND UTILISER INVISALIGN ?

  • Chevauchement des dents
  • Problèmes d’occlusion
  • Espacement des dents

De plus Invisalign permet d’améliorer votre santé buccal

 

LES AVANTAGES

  • Les aligners Invisalign sont pratiquement transparents
  • Les aligners Invisalign sont amovibles.
  • Les aligners Invisalign sont confortables : aucun support ou fil métallique
  • Possibilité de visualiser une image virtuelle du résultat final avant même le début du traitement.
  • Prise des empreintes de des dents afin de fabriquer une gouttière unique.
  • Il faut ensuite porter la gouttière environ 2 semaines avant de passer à la série d’aligners suivante.

Cette technique ne peut s’adapter à tous les traitements. Il faut d’abord consulter votre orthodontiste afin qu’il décide si Invisalign est adapté pour vous.

 

PROCÉDURE

Prise des empreintes de des dents afin de fabriquer une gouttière unique.
Il faut ensuite porter la gouttière environ 2 semaines avant de passer à la série d’aligners suivante.

 

DURÉE

Le traitement dure entre 9 et 18 mois. Les aligners se portent jour et nuit, et doivent être retirées pendant le brossage et les repas. Les visites se font toutes les 4 à 6 semaines. A la fin du traitement, vos dents arriveront à la position voulue et vous aurez le sourire que vous avez voulu.

—-

CONDITIONS DE RÉUSSITE D’UN TRAITEMENT

Faire le choix d’un traitement orthodontique est une décision importante et réfléchie. Son succès est d’abord lié à une bonne communication avec le praticien.

Lors d’un rendez-vous de diagnostic, nous déterminerons avec vous le type de soins et d’appareillage qui vous est adapté, avec une estimation du temps de traitement et de son coût. Avant de démarrer le traitement, nous vous en expliquerons les différentes phases, leur durée et leur but. Nous vous informerons des résultats attendus, des nécessités liées à ce traitement et des limites éventuelles.

Pour que votre traitement se déroule dans des conditions optimales, il est bon que vous puissiez prendre une décision en toute sérénité, ceci afin de mener à bien les étapes prévues et de maintenir les résultats acquis.

Vérifiez aussi votre disponibilité car des rendez-vous réguliers sont nécessaires pendant tout le suivi.

Dans le cas d’un enfant ou d’un adolescent, assurez-vous qu’il a bien compris le but du traitement et en accepte les contraintes.
Sa coopération pour le port d’un appareil amovible, sa bonne volonté pour supporter la période d’adaptation et pour appliquer les recommandations du praticien seront des facteurs déterminants dans la réussite du traitement.
Adultes et enfants, soyez patients ! Veillez à respecter les rendez-vous, à maintenir une hygiène rigoureuse, à adapter votre alimentation en fonction de l’appareil.
A l’issue du traitement, une période de consolidation du résultat (contention) est souvent nécessaire.


Contention collée
Appareil de contention discret, composé d’un fil poli placé sur la face interne des dents, permettant de maintenir le résultat du traitement dans le temps.


Contention de Hawley
Appareillage de contention amovible, placé sur le palais, utilisé pour stabiliser le traitement dans la durée.

 

L’INVESTISSEMENT FINANCIER

Le traitement orthodontique demande un investissement financier parfois important.
La prévision de ce financement est indispensable. Votre orthodontiste vous établira un devis avant de commencer tout traitement.

 

AVANT LE DÉBUT DU TRAITEMENT

Le jour de la mise en place des bagues nous vous expliquerons la technique de brossage spécifique à appliquer.

 

NOS CONSEILS

Il est important qu’un traitement soit suivi dans sa totalité. Son interruption, même temporaire, en compromet le résultat.

—-

ORTHODONTIE ET HYGIÈNE BUCCO-DENTAIRE

Un traitement orthodontique doit s’accompagner d’une hygiène dentaire irréprochable. Sinon de nombreuses et volumineuses caries risquent de se développer à bas bruit.

 

PENDANT LE TRAITEMENT :

  • Adoptez une alimentation équilibrée, ainsi qu’une forte diminution -voire suppression- des sucreries, sodas, bonbons durs, chewing gums (risque de détérioration de la colle utilisée pour les bagues).
  • Dans certains cas un traitement fluoré peut être envisagé
  • Effectuez un brossage régulier, au minimum matin et soir
  • Utilisez des brossettes dentaires pour atteindre les zones situées entre les dents et derrière les fils
  • Une brosse à dents électrique n’est pas incompatible avec un traitement d’orthodontie

Les dispositifs fixes retiennent les aliments, favorisant le développement de la plaque dentaire et donc des bactéries. Un brossage après le déjeuner est souhaitable, avec une brosse à dents de voyage si l’on est à la cantine ou en déplacement.
Si cela n’est pas possible, il est bon d’effectuer un brossage après le goûter de l’enfant.

Si vous portez un dispositif amovible, nettoyez soigneusement l’appareil au moment de chaque brossage. Pensez à le nettoyer le matin quand vous l’enlevez car il ne faut pas attendre le soir, au moment de le remettre, pour le brosser. La saleté sècherait alors dans l’appareil et le nettoyage serait rendu beaucoup plus difficile, avec un risque de mauvaise odeur.
Il faut aussi bien se brosser les dents avant de mettre un appareil amovible.

Brossage des brackets

HYGIÈNE ET SOINS DENTAIRES

Les premiers signes d’une hygiène mal adaptée sont une gencive qui rougit, gonfle ou saigne lors du brossage.

Dans ce cas il ne faut surtout pas éviter la zone sensible mais au contraire augmenter la fréquence et la durée du brossage. On peut par contre utiliser un dentifrice spécifique et une brosse à dents plus souple.

Dans le cas d’un brossage insuffisant, sur une période plus longue, un dépôt de plaque dentaire autour des bagues et à la limite de la gencive peut entraîner un début de déminéralisation de l’émail se traduisant par une marque blanchâtre. Dans un premier temps cette marque est réversible à l’aide de traitements fluorés, mais irréversible à un stade plus avancé. Le stade suivant étant une carie.
Dans ces deux derniers cas, il peut être souhaitable de retirer l’appareil.

Durant la période de contention (maintien des résultats) une surveillance régulière sera nécessaire ainsi qu’un détartrage des dispositifs de contention collés sur la face interne des dents.

En fin de traitement, il est bon d’effectuer une vérification de l’état de l’émail.

 

NOS CONSEILS

  • Avant le début du traitement, faites vérifier l’état de vos dents et de vos gencives.
  • Le traitement d’orthodontie peut être l’occasion de prendre de bonnes habitudes de brossage que vous garderez même après le traitement.
[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

—-

CONTENTION ET DÉBAGUAGE

Le traitement orthodontique s’achève avec le débaguage , c’est-à-dire la suppression des bagues. Celle-ci est indolore et rapide (seul le nettoyage de la colle peut prendre du temps).

Survient alors la période de contention, qui permet de consolider les résultats obtenus grâce au traitement orthodontique.

 

LES DIFFÉRENTS MODES DE CONTENTION

  • Arc collé (fixe) : fil de contention placé derrière les incisives.
  • Appareil amovible : il peut s’agir de gouttières, d’un finisseur ou encore d’un faux palais.

Le principe de l’attelle de contention réside en la solidarisation des dents, tout en permettant au patient la pratique du contrôle de la plaque interdentaire.

—-

RÉPONSES AUX 20 QUESTIONS LES PLUS POSÉES

Le traitement orthodontique s’achève avec le débaguage , c’est-à-dire la suppression des bagues. Celle-ci est indolore et rapide (seul le nettoyage de la colle peut prendre du temps).

Survient alors la période de contention, qui permet de consolider les résultats obtenus grâce au traitement orthodontique.

 

LES DIFFÉRENTS MODES DE CONTENTION

  • Arc collé (fixe) : fil de contention placé derrière les incisives.
  • Appareil amovible : il peut s’agir de gouttières, d’un finisseur ou encore d’un faux palais.

Le principe de l’attelle de contention réside en la solidarisation des dents, tout en permettant au patient la pratique du contrôle de la plaque interdentaire.

—-

RÉPONSES AUX 20 QUESTIONS LES PLUS POSÉES

Un traitement orthodontique, est-ce douloureux ? Combien ça coûte ? Nos réponses à vos questions. Votre praticien reste toutefois votre interlocuteur privilégié.

A quoi sert l’orthodontie ?

L’orthodontie permet de rectifier la position des dents et des mâchoires afin d’obtenir un visage et un sourire harmonieux. Cet alignement va également favoriser l’hygiène dentaire et les fonctions de la bouche comme l’élocution, la mastication, la phonation, …

Comment savoir si mon enfant a besoin d’un appareil dentaire ?

Le meilleur moyen est de consulter votre chirurgien-dentiste ou votre orthodontiste. Cependant, certains signes peuvent vous alerter : dents qui se chevauchent, dents qui ne se touchent pas lorsque l’enfant ferme la bouche, dents en avant, dents écartées,… Ces signes doivent vous mettre la puce à l’oreille. En cas de doute, n’hésitez pas à demander un avis, même pour un très jeune enfant.

Y a-t-il un âge idéal pour effectuer un traitement orthodontique ?

Pour chaque type de défaut à corriger, il existe un âge idéal pour effectuer le traitement. Si cet âge est dépassé, la correction du défaut reste possible, mais plus difficile.

Faut-il passer par son médecin traitant ?

Pour consulter son chirurgien-dentiste ou son orthodontiste, il n’est pas nécessaire de passer par son médecin traitant.

Quelle est la durée moyenne d’un traitement ?

C’est très variable. Un traitement peut durer de quelques mois à 3-4 ans pour les plus longs. En moyenne, les traitements durent entre 15 et 24 mois.

Quel est le coût d’un traitement ?

Le coût des traitements d’orthodontie varie en fonction de la technique utilisée et de la durée des soins. Un devis vous sera obligatoirement adressé à l’issue de la première consultation.

Est-ce douloureux ?

Les jours qui suivent la pose des bagues, la langue et les joues peuvent être irritées. Cette période de gêne disparaît assez rapidement. De la cire orthodontique et des antalgiques vous seront recommandés pendant cette période. Ensuite, à chaque activation des bagues, c’est-à-dire lorsque l’orthodontiste « resserre » les bagues, toutes les 5 semaines environ. En cas de gêne passagère, un antalgique vous sera prescrit.

Faudra-t-il extraire des dents saines pour faire de la place aux autres ?

Certaines personnes ont des mâchoires trop petites pour accueillir convenablement l’ensemble de leurs dents. Dans ce cas, l’extraction de dents saines peut être justifiée pour assurer le bon alignement des autres dents.

J’ai peur de ne pas pouvoir m’y habituer

C’est une crainte justifiée. Néanmoins, il est extrêmement rare que l’on ne puisse pas s’habituer à un appareil, surtout lorsque l’on est réellement motivé par son traitement. Dans les cas extrêmes, la dépose de l’appareil sera envisagée.

Peut-on enlever l’appareil à l’occasion d’une fête ?

Les appareils avec des bagues ne peuvent pas être retirés avant la fin du traitement. Pour les appareils de type gouttières, leur port moins de 20 heures par jour compromet fortement la réussite du traitement. Ils ne doivent donc pas, eux aussi, être retirés sauf pour manger et se brosser les dents.

Existe-t-il des appareils invisibles ?

Il existe différentes techniques qui permettent de rendre certains traitements très discrets voire invisibles. N’hésitez pas à en parler avec votre orthodontiste.

Avec un appareil, faut-il éviter certains aliments ?

Lors du traitement, les aliments très durs ou très collants doivent être évités pour ne pas casser l’appareil. De plus, une hygiène buccale stricte et une alimentation saine doivent être observées.

Vais-je avoir du mal à parler ?

Les jours qui suivent la pose de l’appareil, l’élocution peut être légèrement perturbée. Dans tous les cas, ce phénomène n’est que très transitoire.

On va se moquer de moi à l’école

Cela n’est pas vrai. Aujourd’hui, porter un appareil dentaire est devenu très courant.

Y a-t-il des risques de complication ?

Les traitements classiques non chirurgicaux ne comportent aucun risque. Au contraire, c’est le fait de garder des dents non alignées qui comporte un risque pour votre santé bucco-dentaire (risque augmenté de caries et de déchaussement des dents)

Le traitement sera-t-il définitif ?

Après un traitement orthodontique, il existe généralement une petite récidive, c’est-à-dire un léger déplacement des dents. Pour éviter cela une contention est toujours proposée à la fin du traitement.

Que se passe-t-il si je casse ou perds mon appareil dentaire ?

Contactez immédiatement le cabinet pour avoir la marche à suivre. Dans tous les cas, ne restez pas trop longtemps avec un appareil cassé ou perdu, cela risque de remettre en cause la durée ou l’efficacité de votre traitement.

Jusqu’à quel âge est-t-il raisonnable de se lancer dans un traitement orthodontique ?

L’idéal est de réaliser le traitement orthodontique avant la fin de la période de croissance, c’est-à-dire pendant l’enfance ou l’adolescence. Cependant, un traitment orthodontique est possible à tout âge.

—-

INCIDENTS ET URGENCES ORTHODONTIQUES

Il y a rarement de véritables urgences en orthodontie. Cependant, les patients sont parfois confrontés à différents problèmes : inconfort, gêne, difficulté d’adaptation… Il peut aussi se produire un choc sur l’appareil ou sur les dents traitées.

 

TYPES DE DIFFICULTÉS RENCONTRÉES :

Descellement d’une bague ou d’un bracket :
Prenez rendez-vous en urgence au cabinet pour faire recoller l’attache.

Douleur liée à une bague ou un bracket qui blesse la gencive :
Pensez à utiliser votre cire orthodontique. Si la douleur persiste, n’hésitez pas à nous le signaler.

Perte d’une ligature :
La ligature doit être remplacée au plus vite au cabinet. Pensez à prendre rendez-vous en urgence.

Fil saillant ou irritant :
Appelez-nous pour un éventuel réglage de la position du fil.

Douleur après la mise en place de l’appareil

  • Irritation de la langue, des joues et des lèvres. Utilisez des bains de bouche ou la cire orthodontique qui vous a été donnée ou qui est aussi disponible en pharmacie. Les muqueuses vont se renforcer peu à peu.
  • Gêne occasionnée par la tension de l’appareil sur les dents. Cette gêne est normale pendant quelques jours après chaque activation de l’appareil. N’hésitez pas à prendre un antalgique en cas de nécessité.

Appareil amovible cassé

  • En milieu scolaire : faites une déclaration auprès de l’Assurance scolaire, surtout s’il s’agit d’un accident causé par un autre enfant.
  • N’essayez pas de porter un appareil abîmé. Prenez rendez-vous au plus vite pour le faire réparer.

Appareil amovible perdu

  • En milieu scolaire : faites une déclaration de perte auprès de l’Assurance scolaire.
  • Hors milieu scolaire, vérifiez avec votre assurance la prise en charge éventuelle des dommages.
  • Une empreinte sera nécessaire pour confectionner un nouvel appareil.

Choc en relation avec les dents

Tout choc, même mineur doit être signalé rapidement à l’orthodontiste (chute, coup, accident de voiture…) afin de vérifier qu’il n’y a pas de conséquence sur le dispositif lui-même.

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

Share and Enjoy !

0Shares
0 0