LES INCLASSABLES – Clinique Dentaire Palmiers
 

FICHES CONSEILS
LES INCLASSABLES

——

LA FEMME ENCEINTE ET SES DENTS

Il était d’usage de dire que chaque grossesse entraînait la perte d’une dent à la maman. Cette croyance, toujours d’actualité pour de nombreuses futures mamans, n’est plus une fatalité.
 
 

 » un bébé , une dent ! « Il était d’usage de dire que chaque grossesse entraînait la perte d’une dent à la maman.

Cette croyance, toujours d’actualité pour de nombreuses futures mamans, n’est plus une fatalité.

Vous devez savoir que :

La grossesse entraîne des modifications physiologiques qui ont des répercutions au niveau buccal.

Il en résulte une diminution des défenses face aux bactéries de la cavité buccale, ce qui induit une plus grande susceptibilité aux problèmes de gencive et aux caries.

La gingivite :

 

Une gingivite est souvent observée : les gencives sont un peu gonflées, rouges et saignent facilement au moindre contact.

Chez les femmes ayant une hygiène buccale correcte, cette gingivite est très modérée et régresse après l’accouchement.

Dans le cas contraire, en présence de plaque dentaire, de tartre, il y a aggravation des symptômes. La gingivite se transforme alors en maladie parodontale avec résorption de l’os et mobilité des dents. La maladie parodontale continue d’évoluer après l’accouchement.

Attention les maladies parodontales augmentent les risques d’accouchement prématuré. 

L’épulis :

C’est une petite tumeur bénigne rouge, arrondie et hémorragique qui se situe le plus souvent entre deux dents. Son apparition est liée à un facteur irritatif (tartre, carie). Dans la plupart des cas, elle disparaît après l’accouchement.

Les caries :

L’apparition de caries au cours de la grossesse est favorisée de façon indirecte. En effet, les gencives étant sensibles, la future maman évite le brossage. La diminution de l’hygiène bucco-dentaire favorise l’accumulation de plaque et par voie de conséquence, les caries.

C’est pourquoi :

Une consultation chez votre dentiste avant le deuxième mois de grossesse s’impose.

Lui seul pourra vous aider à mettre en œuvre un programme de prévention qui comprendra un apprentissage de techniques d’hygiène à domicile et des séances de contrôle au cabinet.

Les soins au cabinet dentaire :

Durant les trois premiers mois, les risques pour le bébé sont maximaux. Les seuls traitements pouvant être réalisés, sont les soins d’urgence. D’une manière générale, il est préférable de reporter après l’accouchement la suite des traitements.

Il n’existe aucune contre-indication à l’anesthésie locale.

La réalisation d’amalgame (plombage) ainsi que leur dépose est déconseillée (Conseil supérieur d’hygiène publique de France) :

  • chez les femmes enceintes à cause du passage du mercure à travers la barrière placentaire
  • chez les femmes allaitantes à cause du passage par le lait du mercure vers le nourrisson.

Le chewing-gum est également déconseillé chez les femmes enceintes ayant de nombreux amalgames du fait du relargage du mercure pendant la mastication.

Les médicaments :

Douleurs : seul le paracétamol (Doliprane, Dafalgan, etc…) est autorisé. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)  y compris l’aspirine sont déconseillés. Ils présentent même un danger de mort fœtale à partir du 6ème mois de la grossesse.

Infection : l’amoxicilline (Clamoxyl, Agram, etc…) et les macrolides (Rovamycine, Josasine, etc…) sont autorisés.

Les tétracyclines sont à proscrire. Cette molécule est responsable de colorations disgracieuses sur les dents définitives du bébé.

Les radiographies :

Une étude américaine tendait à prouver que les femmes enceintes passant des radiographies dentaires, avaient un risque deux fois supérieur d’accoucher d’un bébé de petite taille.

D’après cette étude, les radiations influeraient sur la glande thyroïde. (Cette glande située dans la partie avant du cou secrète des hormones qui interviennent au niveau de la croissance osseuse).

L’Association dentaire américaine a donc recommandé l’utilisation d’un protège thyroïde et d’un tablier de plomb pendant la radiographie dentaire chez les femmes enceintes.

Il est à craindre que les femmes enceintes hésitent à consulter un dentiste pendant leur grossesse du fait des conclusions de cette étude.

Aucune autre étude n’a réussi à établir une quelconque relation entre les radiations dues aux radiographies dentaires et la taille du nouveau né !

A l’heure actuelle les cabinets dentaires utilisent de plus en plus la technique de la radiographie numérique, cent fois moins irradiante, qu’une radiographie conventionnelle.

En conclusion

Une démarche préventive avant la grossesse ayant pour but de supprimer les facteurs locaux irritatifs (carie, plaque dentaire, tartre) et l’obtention d’une hygiène buccale rigoureuse pendant la grossesse, devrait annuler cette idée reçue :  » un bébé ; une dent « .

——

LES APHTES

L’aphte est une lésion superficielle de la muqueuse buccale qui provoque une sensation de brûlure.

 

 
 

Ce phénomène dure environ 10 jours. Etymologiquement,  » aphte  » vient du grec  » aptein  » : brûlure.

De cause inconnue, on peut cependant énumérer des facteurs favorisants.

  • Sexe : prédominance féminine, cycle menstruel, grossesse.
  • Stress psychique : troubles psychiques, chocs émotifs, dépressions.
  • Hérédité : famille à  » aphtes buccaux « .
  • Médicaments : aspirine, antibiotiques, psychotropes, antimitotiques.
     
  • Traumatisme : morsure de la muqueuse, blessures, arêtes de poisson, prothèses dentaires.
     
  • Virus HIV et immunodépressions.
  • Infections bactériennes.
  • Aliments : noix, fraises, épices, certains fromages (gruyère), crustacés.TRAITEMENT :

    Il n’existe pas de traitement unique efficace dans le traitement des aphtoses buccales. Le traitement local ou général sera adapté suivant la forme clinique et le degré d’atteinte.

            1. Traitement préventif :

Recommandé dans les aphtoses récidivantes. Il vise à éviter ou supprimer les facteurs favorisants :

            . Mise en état buccale : suppression des épines irritatives dentaires ou prothétiques.

            . Vitaminothérapie : vitamine C

            . Suppression des aliments favorisants l’apparition des aphtes.

 

          2. Traitement local :
           . Application par le dentiste d’acide trichloracétique qui apporte un soulagement rapide, dans l’heure, mais   implique un risque de brûlure.

           . Substances aromatiques appliquée par le patient : BOROSTYROL.

           . Application d’un crayon au nitrate d’argent (s’achète en pharmacie). Le soulagement est immédiat.

——

LA NAISSANCE DES DENTS

La dentition, c’est la période pendant laquelle les dents se forment et apparaissent dans la bouche, il y a donc une notion dynamique.

La denture, c’est l’ensemble des dents présentes dans la bouche.

On doit dire: « j’ai une belle denture » et non pas une belle dentition.

La première dentition aboutit à la formation de 20 dents temporaires (dents de lait), elle débute au troisième mois de la vie intra-utérine. La deuxième dentition, c’est la formation des 32 dents définitives.

Voici quelques éléments sur l’âge d’apparition des dents :

LES DENTS DE LAIT

La première dent de lait (une incisive) apparaît en moyenne à l’âge de 6 mois en général à la mâchoire inférieure (certains bébés attendent 1 an, voire plus).

La dentition temporaire est terminée vers 3 ans. Elle comporte 20 dents:

Par mâchoire : 4 incisives, 2 canines et 4 molaires.

Jusqu’à 6 ans, plus rien ne se passe.

LES DENTS DÉFINITIVES

Les premières dents définitives apparaissent vers 6 ans et remplacent progressivement les dents temporaires. Cette période de denture mixte se termine vers 12 – 13 ans.

Les incisives définitives remplacent les incisives de lait vers l’âge de 6 ans.

Les prémolaires définitives remplacent les molaires de lait vers l’âge de 11 ans.

Les canines définitives remplacent les canines de lait vers l’âge de 13 ans.

En plus du remplacement des dents de lait et en arrière de la dernière molaire temporaire, apparaissent les molaires définitives:

Vers 6 ans : la première molaire définitive ou dent de 6 ans (elle sort avant la perte des molaires de lait).

Vers 12 ans : la deuxième molaire définitive ou dent de 12 ans.

Vers 18 ans : la troisième molaire définitive ou dent de sagesse.

La denture définitive comprend par mâchoire : 4 incisives, 2 canines, 4 prémolaires, 6 molaires.

——

LE GRINCEMENT DES DENTS : LE BRUXISME

C’est une soupape du stress !Le bruxisme est une manie inconsciente, un tic, qui comprend le grincement ou le serrement des dents pendant la journée et/ou durant le sommeil.

 

Habituellement, en dehors de la mastication ou de la déglutition, vos dents ne doivent pas être en contact. Bien souvent lorsque le chirurgien-dentiste informe son patient, celui-ci est surpris et découvre ce phénomène avec étonnement.

Lorsque vous serrez les mâchoires :

  • Les muscles élévateurs sont contractés.
  • Les articulations travaillent.
  • Les dents sont soumises à des forces importantes.
  • L’os et la gencive peuvent subir des dommages s’il y a en plus une hygiène insuffisante.

En cas de bruxisme, des symptômes peuvent apparaître sur un ou plusieurs de ces éléments.

Muscles : douleurs au niveau du visage dues aux muscles qui servent à serrer les dents. On constate souvent une hypertrophie de ces muscles, ils se développent comme si on faisait de la musculation. Les douleurs peuvent s’étendent au crâne, au cou voire au dos. On constate une fatigue au réveil et une difficulté à ouvrir complètement la bouche.

Articulations : craquements, ressauts, déviation et limitation à l’ouverture buccale.

Dents : usures, fêlures et fractures verticales, pouvant aller jusqu’à la nécessité d’extraire la dent. Gencives et os: déchaussements (perte de l’os de soutient), mobilités.

C’est le maillon le plus faible de cet ensemble qui cèdera !

 
Usure des dents de la mâchoire inférieure par bruxisme. Les dents du milieu ont perdu la moitié de leur hauteur initiale !Il existe des formes sévères du bruxisme: les usures dentaires sont très importantes, les mécanismes de protection naturelle ne jouent plus et l’effet destructeur n’a plus de limite. L’aspect psychologique de cette affection prend ici une importance considérable. C’est un élément révélateur de problèmes psychiques.

Le traitement :

Il dure tant que dure le bruxisme.

La prise de conscience de ce tic est déjà un début de traitement, elle permet une auto-surveillance dans la journée.

Il repose principalement sur le port d’une gouttière de surélévation.

La gouttière  :

Il s'agit d'un petit appareil réalisé à partir d'empreintes de vos mâchoires.
Il s’agit d’un petit appareil réalisé à partir d’empreintes de vos mâchoires.
La gouttière se place facilement en bouche.
La gouttière se place facilement en bouche.
 
 
La gouttière est en place.
La gouttière est en place.
Les dents du haut et du bas ne peuvent plus entrer en contact.
Les dents du haut et du bas ne peuvent plus entrer en contact.
 
 
 
Cet appareil va subir les contraintes des forces du bruxisme, il est destiné à être porté durant la nuit et parfois dans la journée.En empêchant vos mâchoires de se rencontrer, la gouttière occlusale :
 
  • Diminue les tensions musculaires.
  • Soulage vos articulations.
  • Protège vos dents et l’os qui les soutient.
  • Peut faire perdre le réflexe de grincement des dents
 
Dans le cas de bruxisme important, il faudra envisager en même temps que le traitement local, une prise en charge du volet psychique.Cette gouttière se portant principalement pendant le sommeil, il est primordial, durant la journée d’essayer de contrôler le serrement et le frottement de vos dents.
 
Que faire chez les enfants bruxistes ?Il s’agit d’une phase très fréquente, voire normale chez l’enfant qui se résout spontanément pendant l’adolescence. De très rares cas doivent être traités par des exercices et une discussion avec l’enfant et avec les parents. 

——

QU’EST-CE-QU’UNE MYLOLYSE ?

La mylolyse est une usure de la dent au niveau du collet, elle est essentiellement due au bruxisme (grincement des dents).

 

 
 
Le bruxisme exerce des forces latérales sur les dents; ce qui provoque quand le parodonte (tissus de soutien de la dent) est solide des décollement des prismes d’émail à la jonction couronne- racine.On ne voit jamais de mylolyses sur les dents mobiles.

Ce phénomène est accentué par un brossage trop fort avec des brosses à dents dures.

Ce n’est pas une maladie.

Il n’y a aucun risque pour les dents. L’évolution peut être stoppée en soignant le bruxisme.

Il n’y a traitement que s’il y a gêne (esthétique ou sensibilité thermique).

On utilise des matériaux esthétiques collés. Il faut surtout traiter le bruxisme. (voir la fiche sur le bruxisme)

——

LE SCHÉMA DENTAIRE

Depuis plusieurs années, on a attribué aux dents une numérotation internationale. C’est pourquoi vous pouvez lire par exemple sur un devis de traitements dentaires des numéros pour désigner des dents.

 

Depuis plusieurs années, on a attribué aux dents une numérotation internationale.C’est pourquoi vous pouvez lire par exemple sur un devis de traitements dentaires des numéros pour désigner des dents.

Comment ça marche ?

Les maxillaires sont divisés en quatre cadrans, (deux pour les dents du haut et deux pour les dents du bas),

 
Dans chaque cadran, les dents sont numérotés de 1 à 8 en partant du milieu jusqu’au fond. La numérotation se fait à deux chiffres: le premier chiffre indique le cadran, le deuxième la dent elle-même.
 
Exemple : la 14, c’est la quatrième dent du cadran 1, c’est donc la première prémolaire supérieure droite.Un seul chiffre remplace 4 mots, c’est plus pratique (mais moins « poétique ») !

Voici les noms des dents contenues dans chaque cadran ou hemi-arcade

 
1/ incisive centrale.
2/ incisive latérale.
3/ canine.
4/ première prémolaire.
5/ deuxième prémolaire.
6/ première molaire (dent de 6 ans).
7/ deuxième molaire (dent de 12 ans).
8/ troisième molaire (dent de sagesse).

——

LETTRE OUVERTE AUX PATIENTS SUR LES MESURES D’ASEPSIE

Le risque de contracter une maladie transmissible dans un cabinet dentaire est très faible. Cependant, toute notre équipe a la volonté d’éliminer le moindre risque.

Les centres de dépistage et de prévention nous fournissent des recommandations sur le contrôle de la transmission des maladies (pas seulement du SIDA). Chacun, dans notre cabinet, respecte les plus récentes recommandations en la matière. Des mesures de précautions universelles (c’est-à-dire pour chaque acte et pour chaque patient) sont appliquées.

 

PRÉPARATION GÉNÉRALE AVANT LES SOINS

  1. L’équipe de soins est vaccinée contre les maladies graves comme l’hépatite B.
  2. Un programme complet d’hygiène et de contrôle de l’infection est tenu à jour dans le cabinet.
  3. Chaque personne du cabinet assiste périodiquement à des séminaires de formation.
  4. Tous les Patients doivent remplir un questionnaire au sujet de leur passé médical et dentaire. Les réponses sont examinées attentivement afin d’apporter les soins les plus complets et les plus sûrs.

 

LES PROCÉDURES DE SOINS

  1. L’équipe de soins, au complet, se lave les mains avant et après chaque intervention avec un savon antiseptique.
  2. Des gants et des masques médicaux sont portés pendant les soins et jetés après chaque intervention.
  3. L’équipe de soins porte aussi des lunettes de protection.
  4. Les blouses sont lavées séparément du linge normal. Dans certains cas, elles sont même stérilisées. Parfois, nous portons une «sur-blouse » jetable, sur la blouse conventionnelle.
  5. Après chaque soin, les mesures suivantes sont prises de façon systématique :
    • Après chaque soin, les fournitures dentaires à usage unique (verre, gants, têtière, pompes à salive, etc.) sont jetées.
    • la zone de soins est nettoyée et désinfectée avec un désinfectant hospitalier, afin de s’assurer que tous les germes sont éliminés.
    • Les instruments non jetables sont nettoyés avec précaution aux ultrasons, désinfectés à l’aide de désinfectants puissants puis stérilisés avec un stérilisateur à chaleur pressurisée, à usage médical et dentaire.
    • Nous contrôlons nos stérilisateurs régulièrement à l’aide de Tests spécifiques.
    • Tous nos instruments sont maintenus stériles dans des sachets de Stérilisation.
  6. Les déchets sont collectés par une société spécialisée dans le ramassage d’objets contaminés avant d’être incinérés sous contrôle. Il serait trop long de donner une description complète de toutes les procédures que nous respectons pour protéger votre santé (et la nôtre).

——

LA STÉRILISATION

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

Share and Enjoy !

0Shares
0 0